Les valeurs de notre société

Charles Szabo

 

Quand on parle des valeurs, on sous-entend le plus souvent les valeurs morales. Moi, je voudrais vous parler des valeurs concrètes, matérielles. Tout ce qui nous entoure - les maisons, les autoroutes, le savoir-faire, la connaissance humaine en général - sont des valeurs créées par nos prédécesseurs, avec patience, inventivité, persévérance et beaucoup de travail.

Chacun d'entre nous en rentrant chez lui le soir, a pour premier geste d'allumer la lumière. Si on est fatigué, on va se délasser sous une bonne douche, si on a mal à la tête on avale une aspirine. Mais qui d'entre nous pense que derrière ces gestes simples qui améliorent notre bien-être et le confort se cache le travail de dizaines et de dizaines d'inventeurs, chercheurs, ingénieurs anonymes. Que de nuits perdues pour trouver des explications, solutions à un problème donné! Mais la société a-t-elle de la reconnaissance, valorise-t-elle suffisamment ces créateurs dont le travail profite à chacun?

Combien d'entre nous connaissent un inventeur riche et célèbre? Moi je n'en connais aucun. Par contre, qui jouit de notoriété, argent et gloire? Les vedettes du sport et du show business. Est-il normal qu'aujourd'hui un mannequin, ou un sportif qui tape dans une balle à longueur de journée valent plus que 10 voir 100 chercheurs? Quelle est, pour l'avenir, la valeur créative de ces personnes? Nulle. Néanmoins, aujourd'hui personne ne pose la question: est-ce raisonnable? Chacun d'entre nous, pendant sa vie, a de nombreuses idées, de germes d'inventions; mais combien d'entre nous passeront à la concrétisation? Les multiples difficultés administratives, fiscales, financières nous effraient. Il n'y a pratiquement pas de structures, d'organismes qui aident ou conseillent. Un dépôt de brevet - belge, européen ou mondial - coûte une fortune. De plus la protection dans le temps est limitée. Ainsi des millions d'idées sont purement et simplement perdues.

Chers politiciens, ne pensez-vous pas qu'il serait sage de réfléchir à la question et de trouver des mécanismes régulateurs afin que l'argent aille vers les vraies valeurs - création et invention - plutôt que vers l'éphémère amusement public? En dirigeant une partie des recettes de ces clowns dans cette direction? © ® Mais soyez gentils, citez votre source.